Cgentes-ergo.fr » Cuisine et restauration » Astuce de cuisine : comment bien accorder les mets et les vins ?

Astuce de cuisine : comment bien accorder les mets et les vins ?

Vous avez un grand évènement en cours et vous avez envie de surprendre vos convives avec un excellent repas festif. Veillez simplement à bien accorder les mets et vins pour permettre à vos invités de passer des moments inoubliables avec vous. Que faire pour obtenir un parfait accord des mets et des vins ? Le point à présent.

Mettre l’accent sur l’équilibre

L’une des règles de base en matière d’accord entre les mets et les vins est la recherche de l’équilibre. La mise en pratique de cette règle est d’une importance capitale si l’on veut faire plaisir à ses invités. En effet, l’équilibre entre un plat et un vin résulte dans la recherche de l’harmonie entre les deux.

Pour bien associer vos plats et vos vins, vous avez à respecter les intensités entre les deux. De ce fait, veillez à ce que le vin ne prenne pas le dessus sur le plat. Aussi, faut-il dire que le plat ne doit pas non plus prendre l’ascendant sur le vin. L'essentiel ici est de rester toujours dans le juste milieu pour obtenir le meilleur breuvage et un parfait mariage entre les deux.

Si vous prévoyez de servir un plat à saveur légère par exemple à vos invités, l’idéal est d'accompagner ce plat d'un vin à faible intensité. En revanche, pour un plat à saveur puissante, on privilégiera un vin à forte intensité.

Définir les intensités des vins et des mets

Dans le but de réaliser une parfaite harmonie entre mets et vins, il est primordial de savoir en définir les intensités de chacun. En effet, sur une échelle allant des mets à fort goût aux mets à faible saveur, on citera :

  • les desserts,
  • les plats sucrés,
  • les viandes rouges,
  • les poissons,
  • les entrées,
  • les crustacées et
  • les fruits de mer.

L’information à ajouter est que ce classement est à revoir dans la mesure où les accompagnements et les sauces peuvent changer l’intensité du goût de l’aliment.

Par ailleurs, sur une échelle allant des vins les plus forts aux plus légers, on classera dans l’ordre suivant :

  • moelleux,
  • liquoreux,
  • rouges puissants,
  • rouges légers,
  • blancs corsés,
  • blancs secs,
  • crémants,
  • champagne.

Pour terminer, contrairement au vin corsé, le vin léger est celui dont les aromes ne sont pas trop forts en bouche.

Connaitre l’ordre dans le service du vin au cours du repas

Parler d’accord entre mets et vins ne veut uniquement pas dire respecter l’harmonie entre les deux. L’autre règle de base qu’il faut également suivre est celle de l’ordre du service pendant le repas. Sous un autre angle, vous devez faire le service en montant subtilement en intensité de goût.

En effet, l’intérêt du respect de l’enchaînement des goûts est de permettre à vos convives d’apprécier chaque étape du service à sa juste valeur. Si vous leur servez un plat à fort goût avec un vin à intensité forte avant de servir la viande, ils ne pourront pas bien jouir du goût du deuxième plat. Cela s’explique par le fait que leurs papilles auraient déjà goûté à des serveurs fortes.

En outre, élaborez toujours vos menus en commençant par les plats légers avec des vins fins avant de servir les mets et vins à fort goût. Il faut rappeler aussi que si vous optez pour un met régional, l'idéal est d'accompagner votre plat avec un vin régional.